Information Groupe

Le CMA CGM JACQUES SAADE, le plus grand porte-conteneurs propulsé au Gaz Naturel Liquéfié, établit le nouveau record du monde de chargement de conteneurs

  • Le CMA CGM JACQUES SAADE, premier porte-conteneurs au monde d’une capacité de 23 000 conteneurs EVP (Equivalent Vingt Pieds) propulsé au Gaz Naturel Liquéfié (GNL), vient de battre le record du monde de chargement de conteneurs.
  • En quittant le port de Singapour la semaine dernière, le nouveau navire amiral du Groupe CMA CGM, un leader mondial du transport maritime et de la logistique, établit le chargement record de 20 723 conteneurs EVP pleins à son bord.

Le CMA CGM JACQUES SAADE, un navire hors-norme

Véritable concentré d’innovations, le CMA CGM JACQUES SAADE marque l'engagement du Groupe CMA CGM en faveur de la transition énergétique du transport maritime. Le GNL est aujourd’hui le meilleur outil industriel pour préserver la qualité de l’air et apporte également une première réponse dans la lutte contre le réchauffement climatique.
Entré en flotte le 22 septembre dernier, le CMA CGM JACQUES SAADE effectue actuellement sa première rotation sur la ligne emblématique du Groupe CMA CGM, la French Asia Line (FAL 1) qui relie l'Asie à l'Europe. Cette ligne assure un service hebdomadaire de 13 escales sur une durée de 84 jours.
Déjà rentré dans l’histoire grâce à sa technologie novatrice, le CMA CGM JACQUES SAADE bat aujourd’hui un record mondial et devient le symbole de l’excellence opérationnelle, commerciale et environnementale du Groupe CMA CGM.
Ce record témoigne de la conception exceptionnelle du nouveau navire amiral du Groupe.

Charger autant de conteneurs nécessite de superposer 10 à 11 hauteurs de conteneurs en pontée, avec des contraintes fortes sur la structure du navire et surtout sur l’arrimage des conteneurs,

détaille Marc Olazabal, Operations Manager E&W lines, qui dirige les opérations du Groupe, notamment sur la FAL 1.

Le navire a été si bien conçu que nous avons pu charger des conteneurs de plus de 10 tonnes en 10e hauteur, ce qui est exceptionnel.


Le travail de toute une équipe

Un tel chargement nécessite le travail de toutes nos équipes, en parfaite synergie. Il faut notamment que les équipes du cargo flow fassent en sorte que les conteneurs puissent être positionnés à temps sur le yard, en sens inverse de l’ordre de chargement, à l’arrivée du navire.
Un important travail est également réalisé entre les équipes du port et le ship planner pour définir le nombre de grues qui « travailleront » le bateau lors de l’escale, le « crane split ».


4000 mouvements lors de l’escale de Singapour sur 9 grues différentes


Lors de l’escale de Singapour, nous avons réalisé environ 4 000 mouvements (chargement et déchargement) sur les 9 grues qui étaient positionnées, sachant qu’il faut faire en sorte que toutes les grues aient le même nombre de mouvements à réaliser, pour qu’elles finissent les opérations en même temps, sans quoi on perd en productivité,

poursuit Marc Olazabal.


Ce record est d’autant plus remarquable que le CMA CGM JACQUES SAADE possède une caractéristique unique par rapport aux autres Ultra-Large Containerships (ULCS) : un rang de conteneurs supplémentaires par rapport à un porte-conteneurs de type CMA CGM ANTOINE DE SANT-EXUPERY (20 600 EVP).


Cela n’a l’air de rien, mais certains ports ne sont pas encore équipés aujourd’hui de grues qui peuvent atteindre ce dernier rang. Il faut donc que le ship planneur prenne cette donnée en compte dans son plan de chargement. C’est véritablement de la dentelle.

De la dentelle sur un navire capable de transporter plus de 220 000 tonnes à chaque voyage !