Le Prix de la Fondation

La Fondation a créé en 2007 le Prix de la Fondation décerné chaque année par sa Présidente Naïla Saadé à deux associations pour leur engagement dans le domaine social et humanitaire auprès des enfants fragilisés.

Les lauréats de l'année 2016

Remise du Prix à l’association PHONAMBULE

Fondation

La Présidente de la Fondation d’Entreprise CMA CGM, Naïla Saadé, a remis le Prix 2016 de la Fondation à l’association PHONAMBULE. Ce Prix distingue le travail extraordinaire que mène cette association avec ses interventions musicales auprès des enfants en bas âge hospitalisés ou atteints de handicap.

L’association PHONAMBULE réalise depuis 1998 des actions musicales au sein des hôpitaux du Var et des Bouches du Rhône pour des enfants en bas âge avec pour objectif d’utiliser la musique comme une alliée thérapeutique, soulager leur souffrance et participer à leur mieux-être.

14 artistes de Phonambule déambulent en duo chaque semaine dans les couloirs des services de pédiatrie, néonatalogie, chirurgie infantile et CAMSP (Centre d'action médico-sociale précoce). Pour les enfants, ces intermèdes musicaux peuvent changer leur journée, d'ordinaire si longue dans leur lit d'hôpital et les aider à affronter les soins avec courage. Chaque année, l’association réalise plus de 200 interventions pour environ 15 000 personnes.

Remise du Prix à L’association libanaise KAYANY

Fondation

La Fondation a remis le 22 décembre à Beyrouth son Prix annuel à l’ONG "KAYANY" dont la mission est de scolariser les enfants syriens les plus vulnérables, réfugiés au Liban et de leur apporter un soutien psychosocial dans ce contexte de crise.

En partenariat avec le « Center for Civic Engagement and Community service » (CCECS) de l’Université Américaine de Beyrouth, « KAYANY » a développé et construit, pour une intervention directe à proximité des camps de réfugiés, 4 écoles, selon le modèle « GHATA », (non donné aux écoles portables), et approuvé par le ministère libanais des affaires sociales. Ces écoles, de 9 classes chacune, implantées sur des terrains loués à des propriétaires libanais, dans les villages de Bar Elias, Majdel Anjar et Saadnayel dans la plaine de la Békaa, ne sont pas dressées sous des tentes, mais construites avec des murs de séparation et respectueuses de l’environnement.

« KAYANY », en partenariat avec la Fondation MALALA, (jeune Pakistanaise ayant reçu le Prix Nobel pour son combat contre l’ignorance), gère une école à Bar Elias (2015) et une autre à Saadnayel (2016), pour assurer une formation professionnelle (aide-soignante, anglais, informatique et couture) à 300 jeunes filles syriennes âgées de 14 à 18 ans. Formation qui facilitera aussi leur intégration dans les écoles publiques libanaises et multipliera les opportunités pour leur trouver un travail.

Les lauréats de l'année 2015

Remise du Prix à l’association marseillaise Ambition Cité

CMA CGM Foundation Prize

La Présidente de la Fondation d’Entreprise CMA CGM pour l’enfance, Naïla Saadé, a remis le Prix 2015 à l’association marseillaise Ambition Cité pour son projet expérimental d’orchestre à l’école au sein du Cours Frédéric Ozanam.

Implantée dans les quartiers Nord de Marseille, l’association Ambition a ouvert à la rentrée 2014 le Cours Frédéric Ozanam, une école primaire expérimentale qui vise à une éducation d’excellence en plaçant l’enfant, ainsi que ses parents, au cœur d’un projet éducatif exigeant. Accueillant 30 enfants depuis la rentrée 2015, le Cours Frédéric Ozanam a démarré au mois de novembre un projet particulièrement innovant d’ « orchestre à l’école » en partenariat avec l’association Démos soutenue par la Philharmonie de Paris.

Chaque enfant a reçu l’instrument de musique de son choix et pourra ainsi apprendre à en jouer, en classe et à son domicile, avec l’objectif de se produire en formation d’orchestre classique.

Remise du Prix à L’association libanaise TAHADDI

CMA CGM Foundation Prize

La Fondation a remis le 22 décembre à Beyrouth son Prix annuel à l’association "TAHADDI" pour son action éducative et médico-sociale menée depuis 2009 auprès de 2 000 enfants vulnérables.

Implantée depuis 2009, TAHADDI prête assistance à une population libanaise installée dans des bidonvilles insalubres et depuis 2013, à des familles de réfugiés syriens. L’association accueille les enfants les plus vulnérables, exclus de l’école publique pour des raisons économiques et sociales, au sein d’un centre éducatif et médico-social. 200 enfants de 7 à 14 ans reçoivent ainsi un programme d’enseignement gratuit en arabe et en anglais.

Les lauréats de l'année 2014

Les lauréats du Prix de la Fondation 2014 sont l’association PREMA en France, et à la Lebanese Autism Society (LAS) au Liban.

Remise du Prix à l’association PREMA (Le Pradet - Var)

Prix de la fondation 2014

La Fondation a décerné le jeudi 11 décembre 2014 au siège social du Groupe CMA CGM, son Prix 2014 aux responsables de l’association PREMA, distinguée pour son formidable travail auprès des enfants victimes de maltraitances.

L’association PREMA œuvre à la reconstruction et à la resocialisation des enfants de 6 à 14 ans victimes de graves maltraitances, qui arrivent à l’association en réelle détresse affective, suite à des mesures de placement judiciaire. Elle les accueille à temps complet au sein de deux bastides familiales, leur permettant de retrouver leur équilibre personnel dans un lieu propice à l’harmonie.

Remise du Prix à l’association Lebanese Autism Society (LAS)

Fondation CMA CGM

Au Liban, c’est à la Lebanese Autism Society (LAS) que le Prix annuel de la Fondation a été remis le 22 décembre 2014 au siège social de CMA CGM Liban et MERIT.

Fondée en 1999 par des parents d'enfants autistes, la Lebanese Autism Society est une association précurseur dans la prise en charge de ces enfants au Liban et au Moyen-Orient. LAS plaide pour le droit des enfants atteints d'autisme, de la petite enfance à l'âge adulte, leur apportant assistance et soutien à travers un programme d'éducation spécialisée.

  • Arts et Développement
  • AFEL

Les lauréats de l'année 2013

Les lauréats du Prix de la Fondation 2013 sont l’association Trisomie 21 Bouches-du-Rhône en France, et l’Institut de Rééducation Audio-Phonétique au Liban.

Remise du Prix à l’association Trisomie 21 Bouches-du-Rhône (Marseille)

  • Prix de la fondation CMA CGM Trisomie 21
  • Prix de la fondation CMA CGM Trisomie 21

A Marseille, le Prix de la Fondation CMA CGM a été remis le 5 décembre 2013 à l'association Trisomie 21, qui rassemble des parents, des personnes porteuses de trisomie 21 et des professionnels de santé. L’association propose aux enfants atteints par ce handicap des actions rééducatives et thérapeutiques dès leur plus jeune âge. Elle les accompagne également dans leurs parcours de vie, afin de diversifier leurs possibilités d’insertion sociale : crèche, scolarité, formation professionnelle, travail, loisirs, culture, hébergement etc.

Le Prix de la Fondation sera utilisé par l’association à Marseille pour équiper un appartement pédagogique destiné à favoriser l’autonomie dans le logement des jeunes porteurs de trisomie 21.

Institut de Rééducation Audio-Phonétique (Liban)

  • Prix de la fondation CMA CGM Trisomie 21
  • Prix de la fondation CMA CGM Trisomie 21

Au Liban, la Fondation d'entreprise CMA CGM a récompensé en 2013 l’Institut de Rééducation Audio-Phonétique (IRAP), qui offre depuis plus de 50 ans une éducation spécialisée et un accompagnement médical aux enfants sourds et malentendants du Liban. Ce sont plus de cent enfants sourds de 3 à 18 ans qui sont ainsi reçus chaque année dans les différents services de l’association.

Le Prix sera utilisé par l’IRAP pour financer des prothèses auditives à l’attention des enfants défavorisés suivis par l’association.

Les lauréats de l'année 2012

  • En 2012, la Fondation CMA CGM a récompensé en France le travail original de l'association Arts et Développement, qui mène depuis 24 ans des ateliers de création artistique dans l’espace public des cités marseillaises, touchant chaque année 6 000 enfants issus de milieux défavorisés. Animées par des artistes, les résidences de rue permettent aux enfants de développer leur créativité et contribuent à restaurer le lien social dans ces zones déshéritées.
  • Au Liban, la Fondation d'entreprise CMA CGM a récompensé en 2012 l’Association pour le Foyer de l’Enfant Libanais (AFEL) qui accompagne depuis 36 ans des enfants victimes de maltraitance, en situation d’inadaptation sociale, de retard et d’échec scolaire. L’association assure la prise en charge de plus de 500 enfants par an dans un centre d’internat pour la réhabilitation des victimes de maltraitance et d’abus sexuels, un centre de jour pour la prévention de la délinquance et du travail précoce, ainsi qu’une école spécialisée pour la rééducation et le rattrapage scolaire.

Fondation CMA CGM

Les lauréats des années précédentes

  • En 2011, la Fondation a été touchée par le travail de l’association Scouts Arc-en-ciel, dont le responsable, Thierry Bonnetête, est également salarié du groupe CMA CGM. Cette troupe scoute a la particularité d’être la seule en France à proposer à des enfants atteints de divers handicaps, des activités de scoutisme et des sorties en plein air, grâce à un encadrement renforcé et adapté.
  • Au Liban, la Fondation d'Entreprise CMA CGM a salué en 2011 le travail de l’Association pour la Protection de l’Enfant de la Guerre (l’APEG). Cette association fondée en 1996 a pour mission d’accompagner des enfants atteints de troubles psychiques ou victimes de maltraitance et dont les familles ne peuvent pas prendre en charge le traitement.
    En 15 ans, près de 40 000 consultations gratuites ont été délivrées à 6 000 enfants, adolescents ou jeunes adultes.
    http://apeg-liban.org/fr/
  • L’association Sourire à la Vie, fondée en 2006 par Frédéric Sotteau et présidée par Jean-Claude Gentet, pédiatre oncologue à l’hôpital de La Timone. Sourire à la Vie a pour mission d’accompagner les enfants hospitalisés malades du cancer, en leur proposant des activités sportives et artistiques.
    Menée en liaison avec les équipes médicales, la démarche contribue à donner à l’enfant confiance en soi et à l’aider dans sa rééducation et sa réadaptation. Elle lui permet également de créer des liens sociaux et de partager des expériences ludiques avec d’autres enfants malades.
    En 5 ans, l’association a accompagné une centaine d’enfants hospitalisés en leur proposant des stages d’art plastique, du coaching sportif, des croisières en bateau, des séjours de ski et des stages de danse.
    www.sourirealavie.fr
  • La Bourguette, à Pertuis, qui prend en charge des enfants souffrant d'autisme au sein d’établissements spécialisés. Depuis 1973, l’association La Bourguette a mis en place dans le Vaucluse et dans le Var 5 lieux de vie pour favoriser la construction de l’enfant et de l’adulte souffrant d’autisme.
    Elle accueille dans ses établissements plus de 135 résidants autistes et psychotiques. Plus de 200 professionnels : éducateurs spécialisés, médecins, psychologues, permettent à ces personnes de faire émerger leur potentialité en installant le travail au centre de leur projet de vie.
    Depuis 2008, l’association a la charge, en Avignon, d’une mission novatrice concernant l’accueil des tout-petits, autistes et polyhandicapés, dès l’âge de 18 mois à 8 ans.
    www.bourguette-autisme.org/
  • La Voix de la Femme Libanaise, à Beyrouth (Liban). Le Prix a contribué à financer un centre médico-social pour les enfants de familles défavorisées dans le quartier de Fanar à Beyrouth.
    C’est dans les années 1970 que La Voix de la Femme Libanaise, fondée par Lily Sara, a débuté son action dans les domaines sociaux, médicaux et éducatifs. L’association poursuit aujourd’hui ses actions de proximité dans les quartiers de Fanar et de Aïn el-Remmaneh, et permet aux enfants issus de milieux défavorisés au Liban d’avoir accès à l’éducation.
    www.helpvfl.com