Réglementation soufre

Depuis la création de la première zone ECA (Emission Control Area) en Mer Baltique il y a 10 ans, les navires sont soumis à des règlementations de plus en plus strictes tant au niveau régional qu’international.

Nouvelle règlementation soufre à compter du 1er Janvier 2015

Réduction du seuil de SOx admissible

Les règlementations prévues à l’annexe VI de la convention MARPOL de l’Organisation Maritime Internationale pour la prévention de la pollution de l’air causée par les navires transfèrent aux ECA la conduite de contrôles plus stricts des émissions de soufre.

Des contrôles stricts de la teneur en soufre du fuel lourd utilisé à bord des navires pourront être assurés par les organismes de contrôle locaux (Union Européenne, USA, Canada).

Au fil des années, les zones ECA ont été élargies à la Manche et la Mer du Nord puis aux côtes nord-américaines et à la zone des Caraîbes sous contrôle US. Dans ces zones, la teneur en soufre maximum tolérée a été peu à peu réduite de 4.5% à 1.5% pour atteindre 1% à ce jour. La règlementation OMI fixe pour 2015 une nouvelle limite à 0.1%, ce qui représente un enjeu majeur pour l’industrie pétrolière comme pour les compagnies maritimes et leurs clients.

World map

Zones ECA : Mer Baltique, Manche et Mer du Nord, Amérique du Nord et Caraîbes

CMA CGM confirme son engagement à long terme dans le domaine du développement durable et en particulier dans la protection de l’environnement, et a d’ores et déjà prévu la mise en œuvre de toutes les mesures nécessaires pour se conformer à la nouvelle règlementation dès le 1er janvier 2015.

A compter du 1er Janvier 2015, les navires devront utiliser un fuel contenant 0,1% de soufre maximum dans les zones ECA.


Sulphur excel table cma cgm

Impacts du seuil SOx sur les compagnies maritimes

Coûts additionnels

Le seul carburant dont la teneur en soufre n’excède pas 0,1% est un diesel marin, plus onéreux que le fuel lourd à teneur réduite en soufre (« low sulphur ») qui en contient 1%.

Son prix plus élevé représentera pour le Groupe CMA CGM un coût additionnel annuel de plus de 100 millions d’USD.

C’est pourquoi :

  • CMA CGM met en place une surcharge “low sulphur” à compter du 1er Janvier 2015.
  • Nos experts continuent leurs travaux en matière d’innovation technique pour répondre aux exigences de cette nouvelle règlementation.

Cliquez ici pour télécharger notre information client


Cliquez ici pour accéder aux montants de la surcharge "Low Sulphur" disponibles en ligne sur notre Charges Finder.